Je suis comme une gamine à noël...
Je viens de recevoir de Hong Kong (i-baie) l'un de mes livres préférés de toute la terre...

Vionnet à la sauce japonaise.

V

isbn978-579-10943-2

Madeleine Vionnet ne pouvait que fasciner les Japonais, car ses créations sont sobres, épurées mais ingénieuses...
D'ailleurs, à regarder les plans de montage, on se croirait à feuilleter Pattern Magic 3...

V5

Pas du tout! Ces plans d'assemblage fous fous fous datent des années folles!
Vionnet affirmait avoir inventé la coupe dans le biais... Inspirée par la simplicité hellénique d'Isadora Duncan (son école ici), elle n'hésitait pas à faire défiler ses modèles pieds nus, après avoir jeté aux rebuts les corsets de ses contemporaines... Elle adoptait la simplicité (trompeuse) du primitivisme et son absence (apparente) de technicité... mais n'hésitait pas à faire tenir une petite robe (en fait très ingénieuse) d'un (simple) collier Cartier...

Petite précision pour celles que ces quelques photos allèchent: il s'agit bien d'un livre de couture: les modèles sont donnés sur grille 10x10 à reporter soi-même à la 100 idées (encore!) - aucune taille n'est indiquée et je pense que comme la silhouette années folles n'est pas celle de tout le monde, ça va patronner dans les chaumières! - et des croquis indiquent comment assembler tout cela. Livre un peu chérot mais qui vaut vraiment le coup! Si vous l'achetez et vous lancez dans une réalisation, prévenez-moi, nous pourrions nous lancer dans un "cousons ensemble", à mon avis c'est le genre de patron qui mérite de s'y atteler à deux têtes et quatre mains (ou tout multiple)...

Certains des modèles présentés dans cet ouvrage ne paraissent a priori pas vraiment portables pour un clown rarement invitée aux réceptions de Monsieur l'Ambassadeur...

V1

Pour le plaisir des yeux et l'amour de la technique, donc...

Certains modèles, en revanche, me semblent fort contemporains et tout à fait portables:

V2

Ceci en plus court, tout moi!

V3

En ce qui concerne ce modèle, il n'y a rien à changer - on le croirait tout droit sorti de l'espace créateurs des Halles - on pourrait le tenter dans une matière plus contemporaine, comme une laine bouillie...
A imaginer surtout avec bottines ou salomé - pas avec ces escarpins datés...

V4

La boucle est bouclée, avec ce petit top cache-coeur japonisant...

(encore ces affreux escarpingouins!)

Yapuka réfléchir sur les matières à employer: le satin pour aller faire la queue aux caisses de Monop', j'hésite! Du bête coton pourrait peut-être faire l'affaire mais ne risque-t-il pas de trop modifier le tombé, ou du velours... tiens... et si... du bazin???

Qu'en pensez-vous?


[Réponse: cet ouvrage propose 28 modèles, dont deux étoles/cache-coeurs et un manteau (superbe!)... Beaucoup de robes sont a priori immettables car dos nus, mais rien qui ne saurait se modifier... Surtout, dites-moi si vous réalisez certains de ces chefs-d'oeuvre...]