Ca devient pathétique, la couture, par ici (je ne parle pas du pénible marquage militaire des vêtements de l'acrobate!).

Après les ourlets de nappe, je passe la seconde et couds... au pas de l'escargot anémique, deux malheureux coussins - rien qu'en tapant cet aveu, mon ventre se tordet mille épingles me percent le cerveau!

Déprimée à l'idée de simplement coudre deux rectangles rembourrés de mousse, je donne du peps à un tissu Ikéa stocké depuis un certain temps (2004 m'assure la cruelle lisière qui ne ment jamais), et acheté en vue de coudre une robe...

Tout est dit, de la robe expérimentale au coussin mémère, la déchéance du clown est enclenchée, ahahahahahha!

Phase préparatoire: des dizaines d'épingles:

20110829_01  20110829_02

20110829_04