Deuxième et troisième ATC (réalisées avant mais publiées après l'attrape-rêves de Jimza, car il fallait le temps que l'une d'elle parvienne jusqu'à sa destinataire...).

Tentée depuis un certain temps par la broderie libre, ou broderie machine, j'ai marché sur les traces de Kajin qui nous a expliqué comment broder des arbres (2, ils sont superbes et ils sont ici) de cette façon.

Et de couvrir les griffes de ma machine avec deux morceaux de scotch - c'est une gentille fille, ma machine, mais un peu simplette, ses griffes n'ont pas l'air rétractables, et j'ai eu un peu peur de la dévisser pour la tripoter...
Je ne me suis pas lancée dans les motifs figuratifs; pour ma première tentative je voulais surtout superposer les couleurs. Principale leçon à tirer de cette expérience: vite courir acheter BEAUCOUP de bobines de fils de coton de BEAUCOUP de couleurs différentes - c'est bien sympa de toujours coudre du noir et du rouge, mais où sont les jaunes, les roses (à mon grand étonnement, j'en ai un peu!), les verts clairs et les oranges??? J'ai décidé de suivre les bons conseils d'Anne, et de débrider ma créativité...

J'ai donc gribouillé.

Voici comment ça se bricole, une ATC (Amateur Trading Card!!!)

D'abord, on coupe un rectangle de tissu plus grand que le format final (64x89mm, taille imposée) -
comme je brodais à la machine, j'ai posé ce rectangle sur un morceau de papier:

atchowto11        à l'envers, c'est sympa aussi:  atchowto2

Ensuite, on s'énerve  un peu pour retirer tout le papier qui veut bien se laisser arracher... On recoupe les bords, toujours plus grand (+/-1,5 cm) que le format final, pour qu'ils soient bien nets.
Pendant qu'on brode (ou autre), on peut regarder à quoi ressemble l'ATC en posant sur le travail en cours un gabarit en creux qui fait apparaître le résultat final.

atchowto3 
Celle-ci est montée sur carton assez fin (emballage de thé en sachets), ensuite, on rabat sur l'arrière solidement:

atchowto81

avant de recouvrir le tout proprement d'un carré de coton blanc sur lequel on a inscrit le descriptif de la carte (bien plus facile d'écrire AVANT de coudre à points glissés!):

atchowto9

Côté face:

2005_atc_gribouillage2_3 Celle-ci est à prendre... Celle-là, Anne l'a reçue:  atc_gribouillage1_3
La troisième de la série "Gribouillage d'écolier illettré" est en cours...

Une autre leçon en images (et en anglais) ici (c'est compliqué, je trouve, il faut de la colle à tissu, je n'en ai pas...)

Ici, de très belles ATC d'une Néerlandaise, Luna (à voir aussi, son journal d'artiste): grâce à son blogue, vous saurez comment l'affreux Kiki (le machin poilu, sorte de King Kong mais petit et gentil) s'appelle en néerlandais!