Mon collier "jeunes japonaises jouant à la balle" avait créé l'année dernière une grande sensation de par le vaste monde...
Mam', qui ne porte pas de collier, si ce n'est "Paysage en 22 couleurs", m'avait alors suggéré d'en réaliser plein (elle s'en fiche, c'est pas elle qui les porte!) avec des cotillons (les boules de papier mâché qu'on lance avec une sarbacane, pas les jupons de paysanne). Ben ouais, bonne idée, mais impossible de trouver des boules de cotillons vendues SANS les sarbacanes - et pas question de rapporter d'inutiles (et volumineux) tubes de carton chez moi!
Clown têtu a donc erré un an, gardant l'oeil ouvert et le bon... jusqu'à ce que, il y a une dizaine de jours, paf! chez l'indien qui vend des merdouilles, là, un gros sac de cotillons SANS les disgrâcieuses sarbacanes! Je me rue (moins de concurrence que pour les soldes des grands magasins!) et remporte le précieux sachet (un tantinet poussiéreux... il n'y a qu'à fermer les yeux et imaginer que je l'ai trouvé dans une malle à trésors dans le grenier de ma grand-mère)...
Ni une ni deux, je te vous couds des tubes de batik (8 cm de large - toute la largeur du lai), batik acheté l'été dernier en vue de réaliser des colliers mais en panne dans l'armoire, vous l'aurez compris, faute de boules de papier mâché...

collierstissu

Le kaki à taches acidulées est particulièrement miam miam... Pour lui, j'ai appliqué la technique "MCI", faisant courir le fil (j'ai fait se succéder des cotons de différentes couleurs) d'une perle à l'autre - pas laid, mais ça va se salir vite vite - pour le bleu, j'ai simplement enroulé du coton teint par mes petits doigts (je n'en reviens toujours pas) à l'indigo entre chaque "perle". Ils vont avec tout et me tiennent moins chaud que les colliers tissés!!!