Inspirée par une jupe rencontrée souvent sur e-bay (et oui, mes sources d'inspiration sont fort multiples!), j'ai cousu au printemps dernier cette jupe asymétrique en tissu légèrement élastique.Je me suis beaucoup amusée à essayer de comprendre comment elle était formée. En fait, c'est très simple, comme le sont souvent les idées géniales: cette jupe est formée de deux rectangles, un grand et un petit.

On coupe un grand rectangle de tissu  (hauteur de la taille aux genoux (environ) sur toute la largeur du coupon) que l'on replie longueur sur largeur (c'est là qu'on coud la fermeture éclair). On ajoute au bas de la jupe une petite bande rectangulaire en formant des angles droits avec les pans du grand rectangle qui pendent pour obtenir du volume.
On peut porter la fermeture éclair où l'on veut: devant, derrière, sur le côté, l'allure de la jupe change. Magique!

jupe_violettedevant
(La fermeture éclair n'est peut-être pas très visible: elle se trouve sous le noeud, cousue le long de la diagonale, au-dessus du batik...)

Les petites bandes de batik prune sont une idée à moi (pas vu cela sur les différents modèles que j'ai pu observer); le but était d'obtenir des coutures propres (je ne sais pas pourquoi, mais mon surfilage manque toujours de netteté à mon goût): j'ai donc pris une bande de batik entre mes deux rectangles en laissant passer 1 cm sur l'endroit puis j'ai rabattu (à la main pour que cela soit invisible) l'envers que j'avais volontairement coupé assez large sur les coutures afin de dissimuler les marges de couture du tissu violet. Ca marche, l'envers vaut l'endroit.
En revanche, poser un biais de batik dans le bas s'est avéré joli mais pas très pratique: lorsque je marche, je ne profite pas de l'élasticité du tissu, raidi en quelque sorte par la lisière de coton... J'apprends...